Polygraphe ?

Comment me présenter à autrui ?

C’était aisé du temps que j’avais une « existence » professionnelle [Voir infra].

En fonction de la période et du contexte, je répondais psychothérapeute, consultant ou dirigeant avec, au besoin, des indications complémentaires sur mon approche, mes techniques ou l’entreprise concernée.
Il en va tout autrement depuis 2001 : je suis resté en marge de la vie active et, quelques années plus tard, cessant de m’en soucier, je n’ai plus fait que réfléchir, lire, débattre et écrire.

Quoi ? Un essai de philosophie politique (ou plusieurs), un roman historique (ou plusieurs). et une succession de blogs occasionnellement victimes des malveillances que, sur le Net, on croise un jour ou l’autre.

Et sur quoi ? Potentiellement sur tout, puisque le mot d’ordre (« Dépasser les conflits inutiles ») que je me suis donné semble être la clé du changement de paradigme dont, comme tant d’autres, je sens la nécessité ; sa mise en œuvre touche donc à tous les domaines de la culture et de la politique.

Continuer la lecture de « Polygraphe ? »

12 septembre 2001

Un événement a servi de catalyseur aux idées que je développe sur ce blog. En voici la trace : une note que j’ai envoyée à mes correspondants… le lendemain du « 11 septembre »…

Ma réflexion ne fait que commencer

Mon envoi de l’autre jour semble frivole par rapport à l’actualité : l’action des hommes-suicide, hier, à New York et Washington.
Je n’écris pas « crimes », je n’écris pas « lâcheté » car l’arrogance, l’absence de compassion, l’absence de solidarité ont inspiré ces « crimes », comme tous ceux qui les ont précédés, du Nord contre le Sud, des riches contre les pauvres, des uns contre les autres.« Crimes » ou « sacrifices humains » ?
La deuxième expression est plus juste qui prend ensemble tous les initiateurs et toutes les victimes.
J’y vois l’occasion de me redire mes croyances (le mépris tue, toute puissance de développement porte une puissance de destruction équivalente, la paix est à FAIRE par moi et chacun de nous en soi et avec autrui, etc.) et une incitation à en tirer toutes les conséquences.
La crise va être militaire (les USA seront incapables de ne pas se venger), politique et économique. L’intensité et la durée de la crise devraient être équivalentes ou supérieures à celles de la Guerre du Golfe. Continuer la lecture de « 12 septembre 2001 »