Ouverture des esprits, la longue marche

English version: Open-mindedness, the long march

Voici une modeste, astucieuse et spectaculaire contribution à l’ouverture des esprits.

Au cours (2016) de cette émission (42 minutes) de la BBC (Global philosopher), Michael Sandel (Harvard) demande à 60 personnes (jeunes éduqués) venant de 30 pays de s’exprimer sur diverses questions relatives au changement climatique.

Techniquement, il est difficile de faire mieux.

Quant au contenu, c’est exemplaire (il y a débat) et pédagogique (présentation du problème et de quelques idées).

N’en attendez cependant rien pour l’action (on n’est pas là pour ça)… Le philosophe professionnel conclut par un plaidoyer pro domo : continuons à réfléchir !

Alors, pourquoi s’intéresser à ce petit chef-d’œuvre médiatique ?

Peut-être préférez-vous en dénoncer la vacuité ? N’y reconnaître qu’une manifestation supplémentaire de la société du spectacle ?
Si vous êtes un activiste, pourquoi pas ?

Mais, si vous vous intéressez au long terme, prenez conscience que cette remarque vaut pour toutes les formes de débat : elles ne peuvent faire mieux que contribuer à l’ouverture des esprits, tâche multiséculaire s’il en est.

Toutes les formes de débat…
  • Assemblées législatives ou non.
  • Enquêtes préparatoires aux projets d’entreprise.
  • Sondages d’opinion.
  • Grands débats médiatiques à l’approche des élections.
  • Consultations institutionnelles (référendums ou, en France hier, la Convention citoyenne pour le climat et, demain, les États généraux de la justice).
  • Certaines instances internationales existantes  (ONU) ou envisagées (parlement citoyen mondial).
Please follow and like us:

Auteur : Pierre Nicolas

Polygraphe (essai de philosophie politique, romans historiques, blog) après avoir été psychothérapeute, consultant, dirigeant.